Conflit en Ukraine : les dernières informations

Conflit en Ukraine : les dernières informations© RIA NOVOSTI
en continu
Suivez RT en français surTelegram

L'armée russe est intervenue le 24 février 2022 en Ukraine pour la «démilitariser», après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des républiques du Donbass. Les pays occidentaux et leurs alliés ont dénoncé une invasion.

Mise à jour automatique
  • Kiev a demandé à Washington de l'aider à localiser des cibles en Russie

    Alors que les forces ukrainiennes perdent du terrain, Kiev a exhorté Washington à lui fournir des renseignements sur des cibles en Russie, ainsi qu’à lever ses restrictions sur l’utilisation des armes américaines pour frapper le sol russe, ont rapporté le 17 mai le New York Times (NYT) ainsi que le Wall Street Journal (WSJ). Une demande qu’«ont commencé à l'examiner» les responsables de l'administration Biden.

  • Zelensky rejette la trêve olympique voulue par le président français

    Lors d’un entretien à l’AFP, le 17 mai, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré avoir rejeté l'idée de «trêve» avec la Russie durant les Jeux olympiques de Paris, comme le souhaitait le président français Emmanuel Macron.

    «J'ai dit: Emmanuel, nous n'y croyons pas. Imaginons une seconde qu'il y ait un cessez-le-feu. D'abord, on ne fait pas confiance à Poutine. Deuxièmement, il ne va pas retirer ses troupes. Troisièmement [...] dis-moi Emmanuel, ai-je dit, qui garantit que la Russie ne va pas en profiter pour faire venir ses troupes sur notre territoire», a relaté le président ukrainien à l’agence de presse française, rejetant une «trêve qui ferait le jeu de l'ennemi».

    «Nous ne sommes pas contre une trêve, nous ne sommes pas contre la fin de la guerre. Mais nous voulons une fin juste à cette guerre. Et nous sommes contre une trêve qui ferait le jeu de l'ennemi», a-t-il ajouté.

    Quelques heures plus tôt, interrogé sur la trêve olympique, évoquée mi-mars par son homologue français Emmanuel Macron, le président russe Vladimir Poutine avait souligné que si les principes de l’olympisme, y compris la trêve, sont «tout à fait corrects», les responsables sportifs «violent eux-mêmes » les principes de la Charte olympique.

    «Cela correspond-il aux règles fondamentales de la justice ? Pas du tout. Ils violent eux-mêmes ces principes en exigeant que nous les respections», a déclaré Vladimir Poutine, lors d’une conférence de presse à Harbin, dans le nord-est de la Chine, estimant «absolument inadmissible» la «politisation du sport» par des «fonctionnaires sportifs».

  • L’armée russe annonce la libération d’une quinzième localité en une semaine

    L’armée russe a annoncé ce 18 mai avoir pris le contrôle d’un village près de Vovtchansk, dans la région de Kharkov. Depuis le 11 mai, ce sont ainsi 15 localités que la Défense russe annonce avoir libérées.

  • Aucun «ultimatum» adressé à la Russie ne fonctionnera, affirme Poutine

    Lors d’une conférence de presse à Harbin ce 17 mai, Vladimir Poutine a fait part de son scepticisme quant à la conférence de paix prévue en juin en Suisse.

    «Le sens de cet événement est clair : rassembler autant de pays que possible, puis déclarer que tout est convenu, puis présenter cela à la Russie comme une question déjà résolue, comme un ultimatum», a déclaré le président russe. «Il n'y aura pas une telle évolution des événements», a-t-il assuré.

  • Ukraine : la situation est «extrêmement désastreuse», estime Washington

    «La situation est évidemment extrêmement désastreuse», a déclaré le 16 mai aux journalistes le porte-parole du département d’État, Vedant Patel, interrogé dans le cadre de la visite surprise à Kiev du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

    «Nous savons que nous traversons une période difficile, mais nous sommes convaincus que l’aide militaire fera également une réelle différence sur le champ de bataille», a assuré le diplomate auprès des journalistes.

  • Zelensky blâme le «monde» pour les revers ukrainiens à Kharkov

    Lors d’une interview à la télévision américaine, donnée le 16 mai depuis Kharkov, le président ukrainien a estimé que le «monde» était responsable des échecs des forces ukrainiennes face à l’armée russe dans cette région.

    «C'est la faute du monde», a déclaré Volodymyr Zelensky à un correspondant de la chaîne américaine ABC News, alors que celui-ci l’interrogeait sur une responsabilité américaine. «Le monde a donné à Poutine la possibilité de l'occuper», a poursuivi le président ukrainien. Avant d'ajouter : «Maintenant, le monde peut aider.» Selon lui, le déploiement de «seulement deux systèmes Patriot» dans la région de Kharkov empêcherait l’armée russe de l’emporter.

  • Offensive russe vers Kharkov : un poste de commandement ukrainien détruit par une frappe

    Ce 16 mai, le ministère russe de la Défense a publié des images de la destruction du poste de commandement d’une brigade de missiles anti-aériens de l’armée ukrainienne dans la région de Kharkov. Un missile tactique Iskander a frappé l'emplacement préalablement repéré du poste de commandement de la 302e brigade de missiles anti-aériens des forces armées ukrainiennes. Le poste de commandement de la brigade et un dépôt de munitions ont été détruits, et une cinquantaine de militaires ukrainiens tués, a annoncé l'armée russe.

  • Selon Blinken, c'est à l'Ukraine de décider si elle frappe le territoire russe

    «Nous n'avons pas encouragé ou favorisé les frappes hors d'Ukraine, mais au final, c'est à l'Ukraine de prendre ses décisions sur la manière dont elle mène cette guerre», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken à Kiev ce 15 mai.

    Moscou a mis en garde les Occidentaux contre toute attaque sur son territoire à l'aide d'armes occidentales.

  • Macron a détaillé les prochaines livraisons françaises à l'Ukraine lors d'un appel avec Zelensky

    Le président français Emmanuel Macron a «fermement condamné» à la fois «l'intensification des frappes russes» sur les infrastructures énergétiques ukrainiennes et l'offensive russe en cours dans la région frontalière de Kharkov, lors d'un échange téléphonique ce 14 mai avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué l'Élysée.

    Il a aussi «réitéré la détermination de la France à apporter tout le soutien nécessaire, dans la durée et avec l'ensemble de ses partenaires» et détaillé «les livraisons des prochains jours et prochaines semaines en soutien de l'effort militaire ukrainien», a ajouté l'Élysée, sans davantage de précisions.

     

  • Offensive russe dans la région de Kharkov : le village de Bougrovatka libéré

    L'armée russe a affirmé ce 14 mai avoir «avancé en profondeur dans les défenses» ukrainiennes, annonçant la libération du village de Bougrovatka, près de Voltchansk.

Découvrir plus

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT en français utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix