Le Kazakhstan envisage de nationaliser les entreprises énergétiques en difficulté

- Avec AFP

Le Kazakhstan envisage de nationaliser les entreprises énergétiques en difficulté© AP Photo/Susan Montoya Bryan
Illustration.
Suivez RT France surTelegram

Alors que les habitants d'Ekibastouz, dans le nord du pays, sont sans chauffage par des températures extrêmes en raison d'un accident à la centrale approvisionnant la ville, les autorités kazakhes se penchent sur la piste des nationalisations.

Le Kazakhstan a affirmé ce 28 novembre envisager la nationalisation des entreprises énergétiques en difficulté, après une énième panne d'électricité laissant des milliers d'habitants sans chauffage malgré un froid polaire dans une ville du plus grand pays d'Asie centrale.

«Le président Kassym-Jomart Tokaïev a chargé le Premier-ministre Alikhan Smaïlov d'étudier la question de la nationalisation des actifs énergétiques problématiques», a écrit le porte-parole du président sur son compte Facebook.

«Leur mauvaise gestion cause des accidents et des pannes dans la fourniture d'électricité», a poursuivi le porte-parole.

Le gouvernement de cet Etat devenu indépendant après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991 a fait savoir en octobre que le taux d'usure des réseaux électriques régionaux atteignait environ 65%.

Des accidents dans des centrales sont régulièrement enregistrés, la déperdition lors du transport d'électricité reste énorme et les travaux de mise à niveau sont souvent retardés. 

Depuis le 27 novembre, plusieurs milliers d'habitants sont sans chauffage alors que les températures atteignent jusqu'à -30 degrés à Ekibastouz (nord) après un accident à la centrale approvisionnant la ville.

Le porte-parole du président Tokaïev, réélu le 20 novembre avec 81,31% des voix, a ajouté que les responsables de l'accident à Ekibastouz devraient être «traduits en justice».

Le Kazakhstan, riche en hydrocarbures, tire quasi exclusivement toute son électricité du charbon, du gaz et de l'hydraulique dans une moindre mesure mais doit importer de l'électricité, notamment pour alimenter le sud et l'ouest du pays. 

Sous Noursoultan Nazarbaïev, prédécesseur du dirigeant actuel, le secteur énergétique avait été libéralisé, passant aux mains d'oligarques.

En janvier déjà, une gigantesque panne d'électricité avait frappé le Kazakhstan et deux pays voisins, le Kirghizstan et l'Ouzbékistan.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix